Exemple de patrimoine culturelTémoignant de tous les évènements vécus par l’entreprise et ses collaborateurs, les archives d’EDF courent de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui. Ces traces de l’Histoire sont collectées et conservées depuis 1968. EDF Archives en est le gardien et les met en lumière pour nos 70 ans.

EDF Archives, équipe dédiée à l’activité d’archivage intervient sur le périmètre du Groupe EDF pour le déploiement opérationnel de la Politique Archives et la conservation du patrimoine documentaire historique de l’entreprise.

A ce titre EDF Archives a apporté sa contribution à la célébration des 70 ans de l’entreprise en mettant à disposition des archives historiques mais également en donnant vie aux actions de valorisation du patrimoine documentaire selon plusieurs regards thématiques (Histoire de l’Energie, Prévention Santé Sécurité, les Centrales EDF le long du Rhin…).

Nos archives étant pour la plupart publiques, le Ministère de la Culture a accordé à EDF une dérogation à l’obligation de les verser aux Archives Nationales.

Une matière foisonnante et précieuse

Les archives étant « l'ensemble des documents, quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique ou morale et par tout service ou organisme public ou privé dans l'exercice de leur activité », EDF Archives conserve aussi bien des dossiers papiers, affiches et aquarelles que des photographies (sur plaques de verre, négatifs, ektachromes, etc.), des films ou des enregistrements audio.

Les archives intermédiaires, produites par les processus documentaires opérationnels, deviennent définitives lorsqu’elles contiennent des informations d’ordre patrimonial ou historique qu’il convient de préserver sur des durées illimitées. Cette matière, générée au fil de l’eau, enrichit en continu le capital intellectuel formalisé de l’entreprise.

Les historiens exploitent cette matière brute, précieuse pour en extraire des visions éclairées et thématiques du passé. Le Comité Histoire de l’Energie, soutenu par la Fondation EDF et dont EDF Archives est un membre actif, est une entité opérationnelle, transverse et indépendante qui fédère les recherches, facilite les travaux de coproduction et valorise les résultats obtenus.

Un savoir-faire reconnu

De la gestion/conservation à l’expertise, les missions des archivistes couvrent un large champ d’interventions assujetti aux contraintes réglementaires et patrimoniales des processus documentaires. Traditionnellement, le processus archivistique se décline en « 5C » : Conseiller, Collecter, Classer, Conserver, Communiquer.

Local d'archivage du PatrimoineLes archivistes sont les gardiens de la mémoire de l’entreprise. En ce sens, ils sont intemporels car ils conservent le passé, au travers des archives historiques, sécurisent et enrichissent le présent, par les processus normalisés de production et les actions de valorisation, et préparent l’avenir car les documents d’aujourd’hui seront demain les matériaux de l’Histoire.

Ils sont aussi des médiateurs : en valorisant les archives et en les communiquant aux publics qui le souhaitent, ils transmettent et font vivre cette mémoire. Ils contribuent ainsi au partage des connaissances, à la consolidation de l’identité de l’entreprise ainsi qu’à la pérennisation de la défense des droits de l’entreprise et de l’individu.

Des archivistes garants du patrimoine intellectuel

L’intégration d’un nouveau document dans l’ « archivothèque » historique d’EDF s’effectue sous la responsabilité des experts qui en évaluent la pertinence.

Une fois sélectionnée, l’archive est prise en charge par les techniciens qui la décrivent dans le Système d’information Se@rch et la conditionne selon des normes précises. Ils mettent également à jour les outils de recherche qui vont permettre aux chercheurs/historiens de trouver et d’exploiter efficacement cette matière brute.

L’accueil du public et des chercheurs est assuré par les chargés d’affaires qui apportent leurs connaissances et savoir-faire afin que chaque citoyen puisse avoir accès aux archives qui les intéresse. Consultées sur place, elles sont mises à disposition en salles de lecture sous surveillance (afin d’éviter les vols ou détériorations).

L’hétérogénéité des contenus et des formats plus la grande diversité thématique se révèlent d’une grande richesse pour les chargés d’études qui œuvrent pour mettre en valeur toutes ces traces de l’histoire au moyen de multiples contributions (expositions, production de supports spécifiques, communications dans VEOL, conférences…). L’âme d’EDF est ainsi ornementée et magnifiée par le truchement des archives, qu’elles soient historiques ou plus récentes.

Quelques chiffres

  • 43 km linéaires d'archives intermédiaires
  • 8 km linéaires d'archives historiques
  • 2400 boîtes d'archives consultées en 2015
  • 15 agents

Exemples d'archives

Pellicules archivées

Documents archivés

Précautions de manipulations des archives