Mais en quoi pourrais-je donc être concerné(e) ?

Et pourtant.

Un travail de deuil incomplet  suite à la fin de « quelque chose » auquel vous tenez vraiment (un rôle, un poste,  une formation longue, un projet, une collaboration, une équipe, votre carrière professionnelle,…) freinera  assurément votre potentiel pour vous réinvestir et réaliser de nouveaux projets.

Et oui, ce n’est pas uniquement vrai dans la vie perso; ça s’applique aussi  à notre vie professionnelle ! Certaines fois,  d’ailleurs, on peut même ne pas avoir une conscience très claire de ce sur quoi nous devons réaliser ce travail de deuil. Et c’est pourtant un handicap pour la suite.

Changements d’organisation, changements de management, ….., ce qui s’applique au niveau individuel reste pertinent au niveau de l’équipe, de l’organisation.

Nous avons donc tous de multiples raisons d’être concernés un jour, par ce cycle du changement.

En comprendre le mécanisme est déjà essentiel en soi : 1/ je ne suis pas seul à y être confronté, 2/ si j’en ai besoin, je peux trouver un professionnel qui m’accompagnera.

Le cycle du changement : nécessairement du temps, et une confiance en soi mise à mal

 

cycle du changement 

C'est un processus parfaitement décrit et re-décrit par tous les professionnels de l'accompagnement au changement. Ce cycle du changement est aussi appelé courbe du deuil, car il est issu des travaux de la psychiatre internationnalement connue, Elisabeth Kübler Ross auprès des personnes en fin de vie.

 

Curieusement, c'est un processus par lequel nous passons tous, quel que soit ce changement, pour autant qu'il affecte une situation, une idée, une personne,...pour laquelle vous vous êtes investi(e) ou à laquelle vous êtes attaché(e) :

  • vous avez échoué à votre examen, votre concours, votre parcours d'entretiens pour une embauche,
  • votre patron avec lequel vous vous sentez si bien, s'en va,
  • vous n'aurez pas ce poste dont vous rêviez et qui vient d'être attribué à quelqu'un d'autre,
  • les activités auxquelles vous teniez, vont vous échapper,
  • vous héritez d'une équipe qui perd un manager emblématique,
  • vous perdez votre travail,
  • vous déménagez,
  • vous arrivez à la fin de votre carrière professionnelle,
  • ... 

Le cycle du changement : en cas d'échecs, comme de réussites !

 

En fait ce processus se déroule chaque fois que nous perdons "quelque chose", chaque fois que "quelque chose" auquel nous tenons se termine, que cette fin soit un échec..., ou une réussite.

 

  • Si je me suis préparé(e) pendant 4 ans pour les JO, lorsque j'échoue, je vais parcourir ce cycle du changement, cette courbe du deuil. Tout le monde le comprend.

 

  • Mais, de la même façon, si je décroche une médaille, j'aurai à parcourir cette courbe du deuil, car ce que j'ai perdu, c'est ce projet de victoire que j'avais pour les JO, et si j'ai une médaille, pour autant, je dois trouver les ressources, la motivation, le sens, pour me forger un autre, un nouveau projet, car l'ancien est révolu.

 

  • Autre exemple qui devrait vous parler : vous avez décroché ce diplôme auquel vous teniez tant et qui vous a demandé d'énormes investissements. Oui, mais il faut reprendre votre place dans l'entreprise, en attendant une opportunité en phase avec vos nouvelles compétences.

 

Donc, reprenons ! Vous venez de réussir ce que vous visiez depuis longtemps, et vous n'y comprenez rien, c'est quoi cet horrible "coup de mou" ??? Et comme cela, ne suffit pas, vous avez du mal à accepter cet état dans lequel vous êtes, voire, vous vous sentez coupable.

Et bien, rassurez-vous, ce qui vous arrive est tout simplement normal ! Essayez de le décrypter avec ce cycle du changement. 

 

Le cycle du changement : qu'en retenir ?

 

  1. Il demande du temps
  2. Il met à mal votre confiance en vous
  3. Il y a une phase de Résistances, puis une phase d'Acceptation qui correspond au travail de deuil, avant de rebondir
  4. Si vous ne parcourez pas ces phases de Résistances puis d'Acceptation, vous hypothéquez vos chances concrètes de rebondir
  5. Votre parcours personnel n'aura vraisemblablement rien à voir avec l'aspect très linéaire de cette courbe théorique, vous ferez peut-être des allers et retours entre les étapes, mais ce cycle existe bel et bien.

 

Ce cycle du changement, j'en fais quoi ?

 

Vous avez réussi, ou échoué dans ce "projet" (une formation, un poste, une mission, votre carrière professionnelle,...) auquel vous teniez  tant, ...et vous vous sentez très mal.

Reprenez ce cycle du changement, et essayez de comprendre où vous en êtes de votre parcours de deuil :

  • Accepter que ce parcours de deuil peut s'appliquer même dans la situation qui est la vôtre, c'est souvent une 1ère phase essentielle.
  • Se rendre compte du chemin qu'on est entrain de parcourir sur cette courbe, c'est énorme aussi.
  • Se dire qu'on est peut-être "bloqué" dans une des étapes de ce parcours, c'est l'opportunité de vous demander, si le plus pertinent pour vous, c'est de rester seul face à ce blocage.

 

Cycle du changement et coaching

 

Le coaching est un accompagnement personnalisé au changement. En coaching, ce cycle du changement permet une toute 1ère approche du type de travail à réaliser avec la personne accompagnée : une incapacité à rebondir nous oriente par exemple sur un travail de bilan, qui visera aussi à faire s'exprimer l'ensemble des émotions de la phase de Résistances, et à alimenter à nouveau la confiance en soi.

 

Si vous vous sentez en vraies difficultés face à des changements que vous souhaitez ou que vous subissez, ne restez pas seuls. Un accompagnement personnalisé avec un Coach professionnel que vous choisissez peut se révéler très pertinent pour vous.

 

Retrouvez chaque mois le « Billet du Coach » !

Chaque mois, Pascale FERNANDEZ, spécialisée dans l’accompagnement personnalisé au changement, et responsable du volet Accompagnement Développement Personnel de l’AAE, nous propose son éclairage de coach professionnel sur des situations concrètes.

 

Si vous avez des questions relatives au développement personnel ou aux différents modes d'accompagnement, n'hésitez pas à lui poser vos questions, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.