Trop peu de salariés sont concernés par la formation professionnelle. Le système de formation donne trop peu de résultats. Il doit être modernisé parce que c’est une arme majeure dans la lutte contre le chômage. Tel est le constat du Président de la République qui, en visite à Blois le 4 mars 2013, veut faire que la formation professionnelle soit dirigée prioritairement vers les demandeurs d’emploi, les jeunes, les travailleurs précaires et les seniors.

> Lire l'article sur le site de l'Agence Régionale de la Formation de Poitou-Charentes